NS – La douleur mai 2020

 

La douleur (05/2020)

 

Les thèmes proposés dans mes News, peuvent faire l’objet d’ateliers chez vous. Réunissez 5 ou 6 personnes et passons ensemble un moment agréable.

Avant de vous jeter sur les médicaments ! Pensez aux plantes offertes si généreusement par la nature.

L’alimentation joue un rôle important sur l’organisme et sur la douleur. La douleur est souvent liée à un état ’inflammatoire. Une alimentation riche de fruits et légumes, de poissons gras, et d’oléagineux, pourra diminuer significativement les douleurs.

 

Certaines plantes sont réputées pour leurs propriétés analgésiques.

 

 

C’est le cas de :

La réglisse qui lutte contre les douleurs digestives, mais attention, la réglisse ne doit pas être consommée à de trop fortes doses ni sur une longue durée, maximum 8 à 10 jours. Surtout chez les personnes souffrant d’hypertension !

Le curcuma qui diminue et apaise nettement l’inflammation ainsi que le gingembre.

Le saule et la reine-des-prés qui soulagent les douleurs articulaires, toutes deux véritables “aspirine végétale”, elles contiennent de l’acide salicylique, efficaces sur les maux de tête et les rhumatismes…. On peut utiliser l’écorce des jeunes rameaux de saule blanc, où l’on trouve le plus de principe actif, à savoir l’acide salicylique. Pour cela, utilisez un économe. Récupérez les copeaux et séchez-les. Vous pouvez ensuite les utiliser en infusion ou en décoction. Elles vont soulager toutes les douleurs inflammatoires, arthrite, rhumatismes, arthrose, règles difficiles, les migraines, …

L’arnica bien connue pour les bleus, hématomes, mais victime de son succès, l’arnica pourrait disparaître. Une alternative la pâquerette !

La pâquerette à de nombreuses propriétés thérapeutiques.
Les pâquerettes ont des vertus antidouleurs et anti-inflammatoires très efficaces. On peut en faire une pommade que l’on peut faire soi-même.
Pour cela, ramassez +/- 25 gr de fleurs, laissez les sécher 24 h.
Préparation :
Faites fondre au bain-marie et à couvert, 75 ml d’huile végétale BIO de votre choix avec 2 c. à c. (+/- 7.5 gr) de cire d’abeille. Lorsque celle-ci est fondue ajoutez les pâquerettes de préférence coupées en petites lamelles.
Veillez à ce que l’huile recouvre bien les fleurs.
Laissez la préparation 10 minutes sur un petit feu, le temps que les fleurs libèrent leurs actifs, toujours à couvert !
Ensuite laissez reposer la préparation 30 minutes dans son bain-marie.
Ajoutez à ce moment-là, 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, et 10 gouttes d’huile essentielle de lavande fine pour son effet calmant et relaxant. Bien mélanger et versez la pommade tant qu’elle est encore liquide dans un pot, puis gardez au frais. La pommade peut ainsi se conserver environ deux ans.

La menthe poivrée et le laurier pour soulager les aphtes. La menthe à un effet refroidissant qui calme tout de suite la douleur.

La paternelle (grande camomille) exceptionnelle pour les maux de tête entre autres… Prenez-la en tisane, 25 gr pour un litre d’eau. Laissez infuser 10 minutes.

Le cassis, dont les feuilles renferment des antioxydants appelés « flavonoïdes ». Ce sont des anti-inflammatoires naturels puissants. « Le cassis est capable de soulager les rhumatismes, comme l’arthrite et l’arthrose.

Je ne parle ici que des effets antidouleurs de ces plantes ! Elles ont d’autres propriétés.
Prenez soin de vous,
Mady