NS06112020

Pour recevoir les NEWS hebdomadaire il suffit de s’inscrire ici

 

Pour avoir accès aux archives « Le BLOG » une mine d’or, c’est par ici

 

Actuellement vous êtes contraint.e de rester chez vous. ? C’est alors le moment idéal pour penser à votre avenir. La vie continue tout comme les rêves, les projets !
Durant cette période où rien n’est facile,  mettez votre temps libre à profit : je vous offre 20 % de réduction sur toutes mes formations à distance jusqu’au 31 décembre !  Saisissez cette opportunité et consacrez ce temps libre à un projet auquel vous pensiez. Passez enfin à  l’étude de votre passion ou pourquoi pas en faire votre profession !
Quelle que soit la raison, saisissez votre chance !      Une occasion qui a déjà été saisie par d’autres ...

Une idée cadeau : un chéque cadeau pour tout achat sur le site (Formation à distance, ateliers), c’est par ici


 

L’acné
Cette maladie de la peau caractérisée par l’éruption de boutons, de points noirs et de kystes touche souvent le visage, le thorax, le dos, voire le cuir chevelu. L’acné est une des réactions  des glandes sébacées. S’il manque de sébum, la peau sera sèche s’il y en a trop, la peau est plus grasse et souvent acnéique. L’acné se traite bien chez l’adolescent mais est plus difficile à guérir chez l’adulte.

Les causes possibles :

  • La poussée hormonale à la puberté.
  • Les fluctuations hormonales plus chez la femme.
  • Un trouble dans l’activité des ovaires ou des glandes surrénales.
  • L’alimentation n’est pas en soi, considérée comme une cause d’acné.

Cependant, dans certains cas, l’acné peut être aggravée par un ou plusieurs aliments spécifiques.
Les lésions telles des kystes peuvent laisser des cicatrices. Il faut éviter de percer les lésions, car cela peut entretenir l’acné et risque davantage de créer des cicatrices.
La présence prolongée de nombreux boutons ou de lésions sur le visage et sur le corps peut nuire à l’image et l’estime de soi, surtout chez les adolescents. Il peut accroître le stress dans les relations sociales.
Le visage, le cou et le thorax sont les régions où on trouve le plus de glandes sébacées. C’est pourquoi l’acné s’y concentre.
Il est indispensable de faire des analyses au niveau du foie, des hormones, de revoir le type d’alimentation qui peut avoir des répercussions.

 

Remèdes :

Revoir l’alimentation
Boire beaucoup d’eau pour éliminer les toxines
Dans la mesure du possible,  laissez les lésions à l’air libre
Et connaissez-vous ?
La bardane

Son nom latin est Artium lappa et elle nous vient de la famille des Astéracées.
En langage populaire, on lui attribue des noms un peu bizarres tels :
oreille-de-géant, bouillon noir, herbe aux teigneux, gratteron.
Elle a des propriétés antiseptique, sudorifique, diurétique, dépurative, anti-rhumatismale. La plante est surtout utilisée pour la peau.
Un peu d’histoire : la bardane tire son nom du latin lappa qui signifie épine, crampon, il est vrai qu’elle s’accroche aux cheveux ou aux vêtements. Elle active aussi le foie et les reins. Les Grecs et les Romains l’utilisaient beaucoup en médecine. Elle a, parait-il, à la Renaissance débarrassé, Henri III de la syphilis. Cazin lui attribue beaucoup de mérites et la recommande contre divers de maux.

À quoi ressemble-t-elle ?
Cette grande plante du nord bisannuelle, présente une tige d’environ 1 mètre de haut et de fleurs groupées. Sa racine est longue et pivotante. On la trouve dans des terrains incultes, près des ruines, des vieux murs, dans les décombres bien souvent en compagnie de l’ortie et du marrube.
On en utilise la racine, les fleurs et les feuilles.

En usage interne

Comme je l’ai déjà dit, on l’utilise pour les problèmes de peau (dermatoses, acnés, eczéma) et dans ce cas, on opte plus pour la décoction.

  • Décoction : 50 gr de racines fraîches par litre d’eau, et maintenez l’ébullition durant 10 minutes et laissez encore infuser ensuite 10 minutes.

Prendre 4 tasses par jour minimum dont 1 à jeun.

Pour le rhumatisme, la goutte, le diabète, on choisit l’infusion :

  • Infusion : faire infuser 40 g de fleurs et feuilles dans 1 litre d’eau, et amenez aux premiers frémissements, retirez de la source de chaleur et là, infusez encore 10 min. Filtrez.

Buvez 4 tasses par jour 10 à 15 jours, en curatif.

Faites la mêle infusion durant 21 jours à l’automne et au début de l’hiver en prévention.

Teinture mère (TM)

Tout le monde n’aime pas la tisane alors faites-vous une teinture mère.

Ingrédients :

250 ml d’alcool à 96°s
125 gr de plantes (feuilles, fleurs, racines)
1 bocal hermétique type « Weck. »
1 étiquette

Préparation:

Hachez la plante très menue ! C’est important pour mieux libérer les principes actifs.
Recouvrez d’alcool, au besoin, déposez une pierre plate dessus afin que l’alcool recouvre le tout, sinon il y a risque d’oxydation.
Veillez à remuer chaque jour la macération.
Conserver votre flacon à l’abri des rayons direct du soleil par contre elle peut profiter de sa chaleur et vous la laisserai ainsi macérer 21 jours.
Ensuite filtrez au besoin répétez l’opération afin d’avoir un alcool coloré, mais transparent.

Utilisation :

60 gouttes dans un verre d’eau, matin et soir. 10 à 15 jours, en curatif
Idem durant 21 jours  à l’automne et au début de l’hiver en préventif.

En usage externe

La bardane peut aussi s’utiliser en externe et là vous ferez une infusion identique à celle ci-dessus :

Infusion : faites infuser 40 g de fleurs et feuilles dans 1 litre d’eau, et amenez aux premiers frémissements, retirez de la source de chaleur et là, infusez encore 10 min. Filtrez.

À utiliser en gargarisme contre les angines, gingivite et rhino-pharyngite, ou en lotion pour soulager les piqûres d’insectes.

Cataplasme : feuilles, racines, fleurs, le tout broyé et chauffé quelque 10 minutes et ensuite enveloppé dans un linge fin pour traiter le psoriasis, l’eczéma, sur le cuir chevelu et sur les ulcères.

La bardane ne présenterait aucune toxicité à ce jour.

La pensée sauvage

Son nom latin est Viola tricolore quant à ses noms populaires, ils sont nombreux : violette des champs, herbe de la trinité, violette tricolore, violette sauvage, petite pensée, fleur de mars, viole de carême
Elle nous vient de la famille des Violacées et on peut la récolter d’avril à octobre.
Qu’en est-il de ses propriétés anti-inflammatoires font d’elle l’amie des traitements pour rhumatismes. Cela grâce à l’acide salicylique qu’elle contient, un principe actif, proche de l’acide acétylsalicylique communément appelé aspirine.
Par ailleurs, ses mucilages ont des effets adoucissants ce qui en fait aussi un remède idéal contre la toux.
En dermatologie, on l’emploie dans le traitement de l’eczéma, de l’impétigo, de l’acné, des séborrhées du cuir chevelu et du prurit. Son action bénéfique sur la peau est connue depuis le XVI siècle, il faut dire qu’elle contient aussi des flavonoïdes ainsi que des saponosides qui favorisent l’élimination des toxines, du foie et des reins. Elle contient également de la vitamine E antioxydante.

  • A quoi ressemble-t-elle ?

La pensée sauvage est présente en Europe et en Asie, près de la mer ou à l’intérieur des terres, ainsi qu’au Québec.
La pensée sauvage est une jolie plante herbacée annuelle de 10 à 30 cm de haut avec des tiges anguleuses et ramifiées. Les feuilles sont opposées et oblongues. Les fleurs sont tricolores (blanc, jaune, violet) avec des pédoncules longs et composées de deux pétales dressés, deux pétales recourbés sur les côtés, et un grand pétale inférieur. Les fruits sont des capsules et contiennent des graines brunes. Si vous avez l’occasion d’en cueillir et de les faire sécher, faites-le sur des claies sous lesquelles passe l’air, mais recouvrer les d’un papier ou d’un fin tissu afin de préserver leur couleur !

On utilise ses fleurs et les parties aériennes.

  • En usage interne

Contre la toux, l’eczéma, l’impétigo, l’acné et le prurit
On en fait des infusions : 3 cuillères à soupe rasent de parties aériennes séchées dans la valeur d’une grande tasse d’eau. Amenez aux premiers frémissements et ensuite en la retirant de la source de chaleur infusez 10 min et filtrez. Buvez au moins 4 tasses par jour entre les repas.

Ou

Poudre : 1 à 2 g en 3 prises au moment des repas soit vous les mettez vous-mêmes en gélules, soit vous les mélangez dans un peu de yaourt ou de sirop.

  • En usage externe

Contre l’acné, les séborrhées du cuir chevelu faites des compresses : imbiber une compresse stérile de l’infusion de 30 g de fleurs fraîches pour 50 cl d’eau. Appliquez sur les parties concernées matin et soir.

  • Précautions d’emploi

La pensée sauvage ne doit pas être prescrite chez les jeunes enfants par voie orale.

  • Vous pouvez regrouper ces 2 plantes en tisane.

Faites pour cela, une décoction en 2 temps :

20 gr de racines coupées finement dans 1 litre d’eau et portez à ébullition. Maintenir celle-ci durant 10 minutes et à ce stade, hors du feu, ajoutez les fleurs et les parties aériennes en laissant infusez 10 minutes le tout. Buvez 3 tasses par jour durant 21 jours.

  • Localement

Les hydrolats bios sous forme de lotion  seront le soin indispensable.
Laurier noble,
Lavande,
Hamamélis,
Thym,

Préparation

En parts égales, mettez-les dans un flacon teinté et au frais.

Utilisation

Matin et soir nettoyez votre visage ou autre partie du corps en terminant par cette lotion.
Les hydrolats se conservent 1 an au frais.

A bientôt
Mady

dated 2020/11/15

A la semaine prochaine.

Mady

Le 6 novembre 2020    [pvcp_1]