Problèmes de vessie.

RAPPEL ! Ateliers sur les produits cosmétiques, ce 7, ou ce 11, ou ce 24 octobre. Nous y ferons ensemble 4 produits.

Pour tous renseignements complémentaires voir http://www.phyterma.eu/les-ateliers/herboristerie/

Les problèmes de vessie sont un désagrément souvent féminin.

Pour éviter ces désagréments,  prenez le temps de vider la vessie,  c’est indispensable et il faut boire plus d’eau !

Une quantité journalière de 1,5 à 2 litres est un bon début mais aussi un strict minimum.

La vessie est remplie d’un résidu liquide du sang, à savoir l’urine. Le fait de remplir et de vider régulièrement la vessie empêche les micro-organismes étrangers de souiller la vessie, les uretères et l’urètre.

Plus l’urine reste longtemps dans la vessie, plus il y a de risques que des bactéries indésirables ne se fixent à la paroi de la vessie, avec toutes les conséquences qui s’ensuivent. Veillez à toujours uriner avant d’aller se coucher.

Si des problèmes urinaires subsistent

Hormis la consommation suffisante d’eau, il existe aussi beaucoup de produits diurétiques. Ceux-ci favorisent le rinçage de la vessie et sont la solution idéale pour garantir la netteté de la paroi de la vessie et des voies urinaires.

De nombreuses plantes sont intéressantes, variez la consommation de ces plantes, prenez les sous formes de tisanes, elles vous feront boire ! 2 à 3 tasses par jour entre les repas. Faites cela par cure de 3 semaines  1 à 2 x par an  si vous êtes sujet (s)(tes) aux problèmes  1 x par trimestre.

Que cela ne vous empêche pas de voir l’urologue, pour s’assurer d’un juste diagnostic !

Les plantes utilisées dans les affections urinaires

 

 

La bruyère Calluna vulgaris à la fois :

diurétique, antiseptique, dépurative, ….etc

 

 

Cette liste est loin d’être exhaustive.

Diurétiques :

– Cerisier (queues de Cerises)

– Rhizome de Chiendent

– Styles de Maïs

– Feuilles d’Ortie

– Aubier de Tilleul

– Vergerette du Canada

– Feuilles de Bouleau…etc.

Drainantes :

– Orthosiphon

– Piloselle

– Pissenlit…etc.

Les anti-infectieux :

Certaines “Ericacées”,  sont de remarquable antiseptique

– Feuilles de Busserole

– Feuilles de Pyrole en ombelle

– Sommités fleuries de Bruyère…etc.

Les anti-inflammatoires :

Parfois ils seront nécessaires :

– Racine secondaire d’Harpagophytum

– Feuilles de Cassis

– Marron d’Inde

…ETC.

Lorsque vous utilisez ce type de remèdes, il est mieux de prendre les plantes soit seules, soit en mélange de 3 à 5 plantes .

Faites toujours des fenêtres thérapeutiques (temps d’arrêts) . Demandez toujours conseils à votre thérapeute si vous n’êtes pas sure de vous !