Se prémunir de l’hiver …

 

Se prémunir de l'hiver ...

 

L’automne est bien là, le temps commence à refroidir. L’idéal serait de se prémunir de l’hiver qui va suivre.
Pour cela de nombreux produits sont mis en avant sur le marché.  Avant toute chose, soyez à l’écoute de vos besoins. Votre alimentation est votre premier médicament, ne l’oubliez pas !
Une petite cure (21 jours) peut, néanmoins,  être un plus afin d’éviter les refroidissements …
Parmis les incontournables qui ont largement fait leurs preuves nous avons la vitamine C, la Propolis et l’Echinacéa.
La vitamine C : elle  est indispensable pour les défenses immunitaires et augmente l’assimilation du fer d’origine végétale.
La vitamine C, ou acide ascorbique, compte parmi les vitamines hydrosolubles. Elle doit son nom à la maladie qu’elle prévient : le scorbut.
Propolis : matière végétale produite par les abeilles pour garantir l’asepsie de leur ruche, la propolis, pure ou liquide, est réputée pour ses effets bénéfiques dans le traitement et la prévention des affections respiratoires.
Excellent immunostimulant, elle se révèle un antibiotique et un cicatrisant très actifs.
Substance visqueuse à la base, toute la matière est utilisée en phytothérapie, après un lavage et une élimination de la cire.
Les produits qui rencontrent le plus de succès sont les gélules, les préparations en poudre et les solutions, mêlant huiles et propolis liquide. Elles se complètent de propolis pure à mâcher (très amer !)  et de teinture mère.
Usage interne :
Améliore les défenses de l’organisme contre les infections bactériennes, fongiques et virales, grâce à une stimulation du système immunitaire et à ses propriétés antibiotiques.
Traite les affections de l’appareil respiratoire et de la sphère ORL par ses effets anti-inflammatoire, antitussif et anesthésique.
Usage externe :
Antiseptique et désinfectant sur les plaies et blessures : action nettoyante et réparatrice, effet stimulant sur la régénération et la croissance des tissus.
Contre les affections de la peau : verrues, mycoses et pied d’athlète.
Il est possible de réaliser soi-même de nombreuses préparations :
Pâte à mâcher : découpez la Propolis bio en plaquettes de 10 g. Consommez en 2 à 3 plaquettes par jour.
Contre la toux : mélangez 5 gouttes de propolis pure dans 150 ml de tisane de thym ou de sauge. Ajoutez du miel et du jus de citron pour le goût !
Miel : émiettez 10 g de propolis pure et les mélanger soigneusement à 500 g de miel. A consommer à volonté.
Teinture mère : diluez de la teinture mère de propolis bio et appliquer localement sur les plaies ou les parties douloureuses.


Echinacée : l’échinacée, utilisée pour réveiller et stimuler le système immunitaire, est surtout efficace pour prévenir diverses infections des voies respiratoires, la grippe ou le rhume. Elle était très utilisée par les Indiens d’Amérique.
Usage interne :
Stimulation du système immunitaire ; anti-inflammatoire respiratoire ; antibiotique naturel, anti-infectieux ; antigrippal, antiallergique.
Usage externe :
Cicatrisant, il protège de différentes allergies ; accélère la guérison des plaies et la cicatrisation de la peau ; traite localement les retards de cicatrisation et les dermatites.
On utilise en phytothérapie, la racine et la plante entière (veillez à avoir un plan de 3 ans minimum, sinon achetez en herboristerie ou en pharmacie).
Utilisation :
En teinture mère : en prévention, prendre 1 dose matin et soir, pendant trois semaines, puis 1 dose, matin et soir, une semaine par mois ; en curatif : prendre une dose de teinture mère, trois fois par jour. Les doses sont définies en fonction des marques.
En infusion : laisser infuser, pendant dix minutes, 1 g de racines ou de plantes entières séchées, dans 1 tasse d’eau bouillante. Boire de 1 à 6 tasses par jour.
En décoction : 1 g de racines, dans 1 tasse d’eau, pendant 10 minutes. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.
En poudre : la concentration peut varier d’un produit à l’autre : prendre 1 g d’échinacée, trois fois par jour.
Mais ! L’échinacée ne doit pas être utilisée plus de trois semaines consécutives, car elle pourrait avoir des effets négatifs sur le système immunitaire. Il va de soi, que nous n’utiliserons pas cette plante chez la personne présentant une maladie auto-immune.
N’oubliez pas le miel est un plus, il est à la fois bactéricide, microbicide et antiseptique. Hormis chez les personnes diabétiques ou l’enfant en dessous de 1 an ! Tous, nous devrions consommer du miel.
A tout bientôt,
Mady

Laisser un commentaire